| La 1ère Guerre Mondiale
 

MORTS DE LA FABRICATION DES BILLETS

   
 
 

BANQUE DE FRANCE

Fabrication des Billets

Cliquez pour agrandir l'image

NOS MORTS 1914-1918
Ceux qui pieusement sont morts pour la patrie
Ont droit qu'à leur cercueil la foule vienne et prie.
Entre les plus beaux noms leur nom est le plus beau.
Toute gloire près d'eux passe et tombe, éphémère ;
Et, comme ferait une mère,
La voix d'un peuple entier les berce en leur tombeau,
VICTOR HUGO

   
    
   
 
AMOUDRY GEORGES
4 Juin 1898-14 Octobre 1918
  Entré à l'Imprimerie de Paris en qualité d'imprimeur, le 11 mai 1915. De la classe 1918, Il partit le 7 avril 1917 au bataillon de chasseurs à pied où il obtint les 4 citations suivantes : " A la suite d'une contre-attaque victorieuse qui avait amené l'aile gauche du bataillon à 800 mètres en avant des éléments voisins, a assuré, à plusieurs reprises, la liaison entre la compagnie et le commandant à travers un terrain infesté de patrouilles ennemies. Le 17 mai 191 " Chasseur dévoué et brave, au cours de toute la période de combat a assuré, avec beaucoup de sang-froid et de courage, la liaison entre le Chef de Bataillon et les compagnies quelle que fût la violence du bombardement ". " Chasseur dévoué et très courageux, s'est distingué à la suite d'attaques victorieuses, assurant sous un bombardement intense et au milieu de dangers très grands plusieurs liaisons très importantes. Le 26 juillet 1918 " Agent de liaison énergique et dévoué : a été blessé mortellement, le 14 octobre 1918 à Hoogléde (Belgique) en recherchant la liaison avec son commandant de compagnie dans un terrain infesté d'ennemis. Décoré de la croix de guerre, il mourut au Champ d'Honneur le 14 octobre 1918, à Hoogléde (Belgique).
   
 
BACHELOT Louis
2 Mars 1897-16 Août 1917
  Entré à l'Imprimerie de Paris le 25 janvier 1915, on qualité d'apprenti. Appelé au service militaire le 31 décembre 1915, il fut affecté successivement au 41ème d'infanterie, à Rennes, au 94ème et enfin au 247ème où il fut promu caporal. Tombé au Champ d'Honneur le 16 août 1917, tué d'une balle au coeur, à Bezonvaux (Meuse).
   
 
BAILLET Louis-Georges
4 Avril 1893-27 Janvier
  1920 Entré à la Banque le 16 juillet 1907, est passé à l'Imprimerie de Paris, le 27 novembre 1907. Incorporé le 15 novembre 1913 au 152ème régiment d'infanterie, à Gérardmer, il obtint rapidement le grade de caporal. fut blessé à Wettolsheim le 28 août 1914, puis passa à la 22ème section d'infirmiers. Fait prisonnier à l'Hartmanwillerkoff le 22 décembre 1915, il fut interné à Mannheim, puis rapatrié comme infirmier le 8 octobre 1916 et affecté à l'ambulance n° 4 (marocaine). Il fut cité à l'ordre du régiment le 19 octobre 1917 et décoré de la croix de guerre. Démobilisé le 4 septembre 1919, il mourut des suites de ses blessures, le 27 janvier 1920.
   
 
BENAY ANDRÉ-GABRIEL
29 Septembre 1896-6 Septembre 1916
  Entré à l'Imprimerie de Paris, en qualité d'apprenti, le 9 décembre 1910. De la classe 1916, il fut incorporé le 10 avril 1915 au 1er bataillon de chasseurs à pied. Nommé caporal. il obtint les deux citations suivantes : Le Chef de bataillon Devinet, commandant le 1er bataillon de chasseurs à pied, cite à l'ordre du bataillon le caporal BENAY André : " Volontaire les 29.30 juin et 1er juillet 1916 pour des reconnaissances vers les petits postes ennemis, a fait preuve de beaucoup de courage et d'audace ". Le Général commandant la 43e division, cite à l'ordre de la division le caporal BENAY André : " Grenadier d'une grande valeur et d'un élan superbe a fait une patrouille très audacieuse jusqu'aux lignes allemandes, le 6 septembre 1916, a lancé ses chasseurs au cri de : En avant ! On les a ! tombé mortellement blessé au cours de l'action ". Décoré de la croix guerre et à titre posthume de la médaille militaire.
   
 
BLANC PAUL
3 Mai 1891-13 Mai 1917
  Entré à la Banque le 2 janvier 1905, comme groom au Service des Dépôts de titres, il passa ensuite à l'Imprimerie de Paris, le 3 décembre 1908. De la classe 1911, il partit au service militaire le 5 octobre 1912 au 116ème régiment d'infanterie, à Vannes. Caporal avant la mobilisation, il passa sergent pendant la guerre et obtint la croix de guerre, avec les citations suivantes : A l'ordre de la brigade, n° 23 BIS " Chef de pièce émérite. A montré un grand courage au cours de l'attaque du 17 avril 1916. A réussi, au prix de grands dangers, à se rallier aux survivants de la compagnie " . A l'ordre de la division. " Sergent mitrailleur qui s'est distingué en toutes circonstances par sa bravoure. Les 26 et 27 avril 1917 a puissamment contribué par son énergie à maintenir sa section sous un feu intense, dans un boyau enfilé par l'artillerie ennemie, parmi les cadavres des mitrailleurs qu'il venait de remplacer ". Mort au Champ d'Honneur, le 13 mai 1917, à Vauclerc ; décoré de la médaille militaire à titre posthume.
   
 
BOURDIER FERNAND
22 Octobre 1889-8 Septembre 1914
  Entré à la Papeterie de Biercy, le 2 mars 1905. De la classe 1909, il fit 2 ans de service militaire au 76ème régiment d'infanterie à Coulommiers et obtint le grade de caporal. Mobilisé le 2 août 1914, il rejoignit son régiment et fut nommé sergent. Tombé au Champ d'Honneur, le 8 septembre 1914, à Vaubecourt (Meuse). Décoré de la croix de guerre et de la médaille militaire à titre posthume.
   
 
CHADELAT GASTON-MARIUS
22 Janvier 1896-14 Septembre 1916
  Entré à l'Imprimerie de Paris, le 3 Février 1913, comme apprenti. De la classe 1916, il fut incorporé le 8 avril 1915 au 169ème d'Infanterie à Montargis, pour y faire son instruction militaire. Parti au front avec le 31ème d'Infanterie, il obtint la croix de guerre pour sa bravoure. Tombé au Champ d'Honneur, le 14 septembre 1916, au combat de Bouchavesnes en se portant à l'attaque des positions
   
 
COLINET ERNEST~LOUIS
26 Août 1888-15 Décembre 1914
  Entré à l'Imprimerie de Paris, le 23 décembre 1905. Incorporé au 94ème régiment d'infanterie, caserné à Bar-le-Duc, le 1er octobre 1909, il en sortit avec le grade de caporal, le 2 octobre 1911. A la mobilisation, il rejoignit son régiment et fut blessé en novembre 1914 au combat de Bixchode (Belgique). Décédé à l'hôpital des Sables-d'Olonne.
   
 
COURGEON RENÉ-FRANÇOIS
26 Juin 1897-1er Décembre 1918
  Entré à l'Imprimerie de Paris comme apprenti le 8vril 1913. De la classe 1917, il fut incorporé le 13 juillet 1916 au 21ème régiment d'infanterie caserné au fort d'Ivry (Seine). Fait prisonnier au fort de la Pompelle le 1er juin 1918, il fut interné en pays envahis jusqu'à l'armistice. Décédé à Chimay (Belgique), le 1er décembre 1918, des suites de maladie.
   
 
DAGNAS GUSTAVE-PIERRE
13 Février 1895-3 Avril 1916
  Entré à la Papeterie de Biercy, le 1er octobre 1907. De la classe 1915, il fut incorporé le 19 décembre 1914 au 37ème régiment d'infanterie. Blessé à Carency le 14 mai 1915, il fut promu caporal. Porté disparu au bois de la Caillette (Secteur de Verdun) le 3 avril 1916, il fut cité on ces termes : " Caporal d'une bravoure éprouvée. Tombé glorieusement pour la France, le 3 avril 1916, au bois de la Caillette, en faisant vaillamment son devoir ". Décoré de la médaille militaire et de la croix de guerre avec étoile d'argent.
   
 
DUCARDONNOY PAUL
20 Juillet 1889-30 Août 1915
  Entré à l'Imprimerie de Paris, le 15 juin 1903. De la classe 1909, il accomplit son service militaire du 1er octobre 1910 au 27 septembre 1912 au 46ème régiment d'infanterie à Fontainebleau où il obtint le grade de caporal. Bien que marié et père d'un jeune enfant, il refusa d'être mis en sursis et partit à la mobilisation le 2 août 1914 ; vingt huit jours après, il fut grièvement blessé au combat de Charleroi et mourut le 3 0 août 1915 à l'hôpital du Val-de-Grâce des suites de ses blessures. Décoré de la médaille militaire et de la croix de guerre.
   
 
DUMOUCHEL Louis-Alexandre
4 Avril 1893-14 Octobre 1918
  Entré à l'Imprimerie de Paris, comme apprenti, le 2 décembre 1907. Incorporé en novembre 1913 au 3ème régiment zouaves à Batna (Algérie), il passa en 1917 au 1er régiment de tirailleurs algériens. Brave sergent, il fut décoré de la croix de guerre et proposé pour la médaille militaire. Cité 7 fois à l'ordre du jour. Mort au Champ d'Honneur le 14 octobre 1918, à Juzancourt (Ardennes).
   
 
ESCHBACH GEORGES-JEAN
2 Août 1898-7 Juin 1918
  Entré à l'Imprimerie de Paris, en qualité d'apprenti formaire, le 5 novembre 1912. De la classe 1918, il fut incorporé le 7 avril 1917 au 156ème d'infanterie et passa successivement aux 124ème, 164ème, 79ème et 324ème. Mort au Champ d'Honneur au Bois-de-Beaumont (Oise), le 7 juin 1918.
   
 
FAROY ANDRÉ-MICHEL
1er Septembre 1892-22 Août 1914
  Entré à l'Imprimerie de Paris comme apprenti, le 6 novembre 1908. Parti le 4 octobre 1913, pour accomplir son service militaire, il fut incorporé au 87ème régiment d'infanterie caserné à Saint~Quentin. La guerre le trouva caporal, et le 22 août 1914, il tomba au Champ d'Honneur à Villers-le-Houe (Belgique). Décoré de la médaille militaire et de la croix de guerre à titre posthume.
   
 
FAROY MAURICE
16 Janvier 1890-6 Octobre 1915
  Entré à l'imprimerie de Paris comme apprenti. De la classe 1910, il partit au régiment le 5 octobre 1912 et fut incorporé au 150ème régiment d'infanterie à Saint-Mihiel. Caporal au début de la guerre, il passa sergent peu de temps après et le 8 avril 1915, il obtenait la citation suivante : " Chargé de la garde d'un élément de tranchée battu par le feu de l'ennemi, a malgré la fatigue et deux nuits sans sommeil, su maintenir le moral de ses hommes et empêcher toute défaillance par son attitude énergique ". Mort au Champ d'Honneur, le 6 octobre 1915 à Saint-Hilaire-le-Grand (Marne); il fut cité à l'ordre de l'armée le 2 novembre 1915 en ces termes : A toujours montré les plus grandes qualités d'énergie, de courage et de sang-froid en entraînant ses hommes sous les feux les plus meurtriers, les maintenant dans les endroits les plus périlleux. Toujours volontaire pour les patrouilles et les travaux dangereux ; était d'un bel exemple pour tous ceux qui le connaissaient. A été tué à l'assaut du 6 octobre 1915 alors qu'à la tête de sa section il essayait de franchir les fils de fer allemands. Déjà cité à l'ordre de la division ". Décoré de la croix de guerre.
   
 
GEOFFROY LOUIS-EUGÈNE
21 Septembre 1888-5 Septembre 1914
 

Entré à la Papeterie de Biercy, le 10 mai 1909. De la classe 1904, il fit 2 ans de service militaire au 76ème régiment d'infanterie caserné à Coulommiers. Mobilisé le 2 août 1914, au 276ème d'infanterie, il tomba au Champ d'Honneur, le 5 Septembre 1914, à Villeroy (Seine&-Marne). Décoré de la croix de guerre et de la médaille militaire à titre posthume.

   
 
HUVIER RAOUL-ARTHUR
3 Septembre 1896-25 Octobre 1916
  Entré à la Papeterie de Biercy, le 2 novembre 1910, en qualité d'apprenti. De la classe 1916, il fut mobilisé, le 16 avril 1915 au 4ème bataillon de chasseurs à pied, puis versé au 15ème bataillon. Tombé au Champ d'Honneur, à Sailly-Saillisel (Somme), le 25 octobre 1916, il obtint la citation suivante : " Chasseur brave et dévoué. Glorieusement tombé à son poste de combat, le 25 octobre 1916. Croix de guerre avec étoile de bronze ". Décoré de la médaille militaire à titre posthume.
   
 
JAQUET GEORGES
3 Mars 1885-7 Mai 1916
  Entré à la Papeterie de Biercy, le 4 novembre 1897. De la classe 1905, il fut incorporé au 76ème régiment d'infanterie, à Coulommiers, où il obtint le grade de caporal. Mobilisé le 2 août 1914, au 34ème régiment territorial, puis au 246ème d'infanterie et promu sergent. Mort au Champ d'Honneur le 7 mai 1916, à La Ville-au-Bois, près de Berry-au-Bac. Décoré de la croix de guerre et de la médaille militaire à titre posthume.
   
 
LAGNY LUCIEN
19 Février 1895-25 Septembre 1915
  Entré comme apprenti à l'Imprimerie de Paris, le 12 mars 1912. De la classe 1915, il fut incorporé le 15 décembre 1914 au 129ème régiment d'infanterie. Il passa caporal au 403ème d'infanterie et fut blessé mortellement, près de Ville-sur-Tourbe, le 25 septembre 1915, en montant à l'assaut des tranchées allemandes. Cité à l'ordre de l'armée et décoré de la croix de guerre et de la médaille militaire.
   
 
LAGRUE EMILE-GASTON
7 Février 1886-20 Janvier 1915
  Entré à l'imprimerie de Paris comme mécanicien, le 13 février 1909. Engagé volontaire au 37ème régiment d'artillerie, il fit 3 ans de service comme maréchal-ferrant. Mobilisé le 2 août 1914. Décédé le 20 janvier 1915 à Rosendal (Nord).
   
 
LAMBINET PIERRE-EUGÈNE
8 Février 1890-4 Janvier 1915
 

Entré à la Papeterie de Biercv, le 5 mai 1904 en qualité d'apprenti. De la classe 1910, il fit son service militaire au 29ème bataillon de chasseurs à pied, à Saint-Mihiel et fut nommé chasseur de 1ère classe. Mobilisé le 2 août 1914 au groupe cycliste de la 5ème division de cavalerie, il fut grièvement blessé, le 1er janvier 1915, au combat de Nieuport (Belgique), et mourut 3 jours après à l'hôpital Lamartine à Dunkerque, des suites de ses blessures.

   
 
LANGLET LÉON-ALEXANDRE
13 Novembre 1896-18 Août 1917
  Entré à l'Imprimerie de Paris, comme apprenti, le 5 février 1913. De la classe 1916, il fut incorporé au 10ème bataillon de chasseurs à pied, le 12 avril 1915, puis versé au 21ème bataillon. Blessé grièvement, le 18 août 1917, au Moulin-de-Laffaux, il mourut deux jours après des suites de ses blessures, et fut cité à l'ordre du jour en ces termes : " Chasseur d'une bravoure et d'un sang-froid remarquables, volontaire pour différentes missions dangereuses. A été mortellement blessé le 19 août 1917, en plaçant des défenses accessoires en avant de nos lignes. A été cité ". Déjà titulaire d'une citation à l'ordre de la division et de la croix de guerre, il a été décoré de la médaille militaire à titre posthume.
   
 
MICHEL FRANÇOIS-BAPTISTE
8 Janvier 1886-14 Mars 1915
  Entré à la papeterie de Biercy, le 3 janvier 1914. De la classe 1906, il accomplit son service militaire au 31ème régiment d'infanterie caserné à Paris. Mobilisé le 2 août 1914, il fut versé au 2ème bataillon de chasseurs à pied. Il mourut le 14 mars 1915, à l'hôpital de Rosendael, des suites de maladie contractée dans les tranchées.
   
 
MIGEON PIERRE-LOUIS
19 Mai 1894-28 Mars 1917
  Entré à l'imprimerie de Paris, le 28 avril 1908. Incorporé le 2 Septembre 1914 au 131ème d'infanterie, il passa ensuite comme aspirant au 331ème où il fut cité à l'ordre du régiment et décoré de la croix de guerre. Blessé une première fois en Argonne, le 7 mai 1915, puis une seconde fois près de Berry-au-Bac, le 26 mars 1917, il mourut deux jours après à Jonchery-sur-Vesles, des suites de ses blessures.
   
 
MONARD LUCIEN-MARCEL
4 Juin 1878-3 Octobre 1915
  Entré à la Papeterie de Biercy, le 9 avril 1913. De la classe 1898, il fut incorporé au 149ème régiment d'infanterie, à Epinal. Mobilisé le 2 août 1914, au 281ème régiment d'infanterie. Tombé au Champ d'Honneur, le 3 octobre 1913, à Neuville-Saint-Vaast (Artois), il fut cité en ces termes : " A toujours été un vaillant soldat, faisant constamment preuve de courage et de dévouement. Tombé glorieusement pour la France, le 3 octobre 1915, devant Neuville-Saint-Vaast ". Décoré de la croix de guerre et de la médaille militaire à titre posthume.
   
 
MONCHY HENRI
7 Janvier1895-12 Septembre 1916
  Entré à l'Imprimerie de Paris, comme apprenti, le 6 novembre 1908. De la c lasse 1915, il fut incorporé au 45ème régiment d'infanterie le 15 décembre 1914. Parti volontaire au 1er zouave, il passa successivement au 7ème de marche et au 3ème mixte zouaves-tirailleurs ; il obtint la citation suivante : " Le lieutenant-Colonel Chardenet, commandant le 3e régiment mixte zouaves-tirailleurs, cite à l'ordre du régiment le zouave MONCHY Henri de la 5e Cie. " Au front depuis le début de la campagne, le 18 mai 1916, a pris part à l'attaque d'une position ennemie avec un entrain remarquable ". P.C. LE 17 JUIN 1916 Signé : CHARDENET et fut décoré de la croix de guerre. Mort au Champ d'Honneur au Forest (Somme), le 12 Septembre 1916.
   
 
PICOLLET LÉON
18 Juillet 1894-7 Novembre 1915
  Entré à l'imprimerie de Paris, le 4 mai 1908, en qualité de formaire. De la classe 1914, il fut incorporé le 4 septembre 1914 au 69ème régiment d'infanterie où il fit 3 mois de classe à Autun. Il partit ensuite sur le front en Belgique puis en Champagne. Tombé au Champ d'Honneur le 7 novembre 1915, à Beauséjour, il fut cité en ces termes : Soldat ayant eu au feu une belle attitude. Tombé au Champ d'Honneur , pour le Salut de la Patrie, le 7 novembre 1915, à Beauséjour. Croix de guerre avec étoile de bronze ". Décoré de la médaille militaire à titre posthume.
   
 
POTRAT MARCEL-GEORGFIS
27 Décembre 1896-30 Avril 1917
  Entré à l'Imprimerie de Paris, le 18 mars 1912. Engagé volontaire le 1l septembre 1914 au 14ème régiment d'artillerie. Brigadier d'un grand courage, il fut décoré de la croix de guerre et de la médaille militaire et obtint la citation ci-dessous : À l'ordre de l'artillerie de la 2e division. " A fait preuve d'une belle attitude au feu, a ravitaillé sa batterie sous un violent bombardement ". Ordre n° 8 du 12 mai 1917 Blessé en Champagne le 28 avril 1917, il mourut 2 jours après, à l'ambulance de Prouilly.
   
 
ROBERT HENRI-ALEXIS
1er Juin 1890-30 Septembre 1914
  Entré à la Banque, service des Imprimés, le 22 mars 1905, en qualité de groom, puis passé à l'Imprimerie de Paris comme apprenti où il resta jusqu'à son départ au régiment. Incorporé le 4 octobre 1911, au 69ème d'infanterie caserné à Toul, jusqu'en novembre 1913, il rentra à l'imprimerie comme fondeur de rouleaux. Parti à la mobilisation générale le 1er août 1914 au 169ème d'infanterie, blessé le 25 septembre, il mourut le 30 septembre 1914 des suites de ses blessures, à l'hôpital Bautzen à Toul. Décoré de la médaille militaire et de la croix de guerre à titre posthume.
   
 
RULLAND LOUIS-MAURICE-MARIE
25 Janvier 1891-18 Juillet 1918
 

Entré à la Banque le 1er mai 1905 comme groom au service des Dépôts Libres, il passa à l'Imprimerie de Paris, comme apprenti, le 18 mai 1908. De la classe 1911, il fut incorporé au 36ème régiment d'infanterie à Caen le 7 octobre 1912, puis nommé caporal l'année suivante. Blessé à la bataille de la Marne, le 13 septembre 1914, il obtint le grade de sergent. Versé au 82ème d'infanterie à son retour au front, il fut blessé une seconde fois en Champagne le 14 juillet 1917. D eux fois cité à l'ordre du jour, il mourut au Champ d'Honneur, le 18 juillet 1918, au Bois-du-Roi (Marne). Décoré de la croix de guerre et de la médaille militaire.

   
 
SALLANDROUZE JOSEPH-GEORGES
21 Janvier 1893-14 Janvier1920
 

Entré comme apprenti, à l'Imprimerie de Paris, le 11 janvier 1909. De la classe 1915, il fut incorporé le 13 juillet 1916 au 46ème régiment d'artillerie. Maréchal des logis d'un courage à toute épreuve, il fut décoré de la croix de guerre. Grièvement blessé à son poste de combat, le 4 juin 1918 à Villers-Cotterets, il mourut des suites de ses blessures, le 14 janvier 1920.

   
 
SANTENARD ROBERT-ÉDOUARD
10 Octobre 1895-17 Juillet 1918
 

Entré à l'imprimerie de Paris le 5 août 1914. De la classe 1915, il fut incorporé le 15 décembre 1914 au 67ème régiment d'infanterie à Dreux. Nommé caporal au 102ème d'infanterie, il fut blessé au Fort de Vaux à Verdun, le 22 juin 1916, puis en Champagne le 22 mars 1918. Tombé au Champ d'Honneur au Pâtis-de-Damery, le 17 juillet 1918, il avait obtenu les 3 citations suivantes : " S'est acquitté du service de liaison avec le plus grand mépris de tous les dangers, et de plus a ramené son capitaine blessé vers un poste de secours, sous une pluie de balles et d'obus ". Le 10 octobre 1915 " Caporal très brave et énergique, d'un sang-froid et d'un calme admirables. Le 14 mars 1918, arrivé sur la position conquise, est monté sur le terrain pour tirer sur l'ennemi qui se repliait. Son sergent ayant été grièvement blessé, a pris le commandement de sa demi-section dans des conditions particulièrement difficiles. Déjà cité à l'ordre de la brigade ". Le 7 avril 1918 " Gradé très dévoué, ayant toujours eu une belle attitude au feu. A été tué le 17 juillet 1918, à son poste de combat ". Le 2 août 1918. Décoré de la croix de guerre et de la médaille militaire.

   
 
TEISSEIRE LUCIEN-LOUIS
18 Octobre 1896-12 Octobre 1918
 

Entré à la Banque comme groom, le 11 novembre 1909, il passa à l'imprimerie de Paris comme apprenti, le 9 décembre 1913. De la classe 1916, il fut incorporé le 15 avril 1915, au 91ème régiment d'infanterie, puis versé au 65ème . Mort au Champ d'Honneur à Orfeuil (Ardennes), le 12 octobre 1918.

   
 
THOMAZET CHARLES-MARIE-ANTOINE
20 Mai 1891-23 Juin 1915
  Entré comme ouvrier à l'Imprimerie de Paris, le 6 août 1914. Bien que réformé, il s'engagea en septembre au 98ème régiment d'infanterie à Roanne et partit comme volontaire au 175ème régiment du corps expéditionnaire d'Orient. Il mourut au Champ d'honneur le 25 juin 1915, au combat de Sedül-Bahr (Dardanelles). Décoré de la croix de guerre et de la médaille militaire à titre posthume.
   
 
VILLECHEVROLLE MAURICE-JOSEPH
6 Novembre 1890-2 Août 1914
 

Entré à la Banque le 2 octobre 1905, en qualité de groom, au Service des Dépôts, il passa à l'Imprimerie de Paris, comme apprenti, le 13 mai 1907. Il accomplit son service militaire du 4 octobre 1911 au 10 novembre 1913 et obtint le grade de sergent. Parti à la mobilisation, il mourut au Champ d'Honneur le 2 août 1914.