| La 2ème Guerre Mondiale
 

RESISTANCE EN FRANCE
TEMOIGNAGE DE M. HENRI MISSONNIER

   
    
   
 

e 13 Août 1944, il y a déjà 53 ans, j'avais 17 ans, je fus désigné pour le commando qui devait permettre de délivrer les 114 prisonniers de la

prison de RIOM, dont une trentaine qui devaient être fusillés le matin du 13 août.
   
  Les autres devaient être déportés en Allemagne dans des camps de concentration. Cette opération fut réalisée le 13 août 1944 à 1 heure du matin. Nous étions 77 pour ce coup d 'éclat, sous le commandement de BAC dit LENOIR. Habillé en " guestapiste " et accompagné de 3 de nos compagnons habillés en soldat allemand, il a réussi à faire ouvrir la porte de la prison. Sitôt qu'elle fut ouverte, les camions se sont rangés devant et nous avons fait sortir les détenus stupéfaits et à peine vêtus. Cette opération surprise a été réalisée en moins d'une demi-heure. Il nous fallait agir avec énormément de rapidité et de prudence, car la moindre petite erreur aurait été fatale. Il nous fallait à tous beaucoup d'audace et l'inconscience de la jeunesse pour réaliser et surtout pour réussir cette opération sans qu'il y ait eu une seule victime. L'impossible avait été tenté et cette réussite est restée à jamais gravée dans les cœurs de tous ceux qui l'ont vécue. A l'époque Radio Londres en avait beaucoup parlé, et le journal " La Montagne-Centre France " rappelait cet exploit tous les ans le jour anniversaire.
Mais depuis longtemps, tout est oublié et je suis peut-être l'un des derniers survivants qui se souvienne....